En direct du Théâtre National de Bretagne

C’est à 17h45 précises que nous avons rejoint nos invités dans le hall du TNB. Elsa et Patrick nos guides pour cette incroyable visite nous ont alors pris en charge pour 2 heures de déambulation dans l’immense bâtiment.

 

Nous avons démarré par la répétition de Cyrano de Bergerac. Comme l’assistante de Dominique Pitoiset nous l’a expliqué avant de pénétrer dans la salle Vilar, nous avons eu la chance d’assister à la fameuse scène du Balcon où le metteur en scène a transposé astucieusement les aventures de Christian et Roxane dans un contexte inattendu. Philippe Torreton porte l’imposant rôle avec un amusement et une émotion communicative. Et nous constatons, spectateurs de cette scène en pleine maturation que chaque mot, chaque geste, chaque lumière, chaque élément de décors est encore à l’état de matière en perpétuelle transformation.

Nous serions bien restés plus longuement à écouter Pitoiset prodigué ses intentions et ses conseils à ses comédiens et à revoir cette scène rejouée maintes fois. Mais le reste de la visite nous attendait …

La salle Serreau et les mécanismes du théâtre n’ont presque plus de secret pour nous. Elsa et Patrick nous ont enseigné le vocabulaire et les superstitions de leur monde.

 

Un petit exemple imagé de superstition pour ceux qui n’ont pas eu la chance d’être là :

De nos jours, pourquoi dit-on merde à quelqu’un lorsqu’il doit passer un examen, un entretien, … ?  A l’origine, ce gros mot ne s’adressait pas à tout un chacun mais aux comédiens de théâtre.

Au 16 ème siècle, pour venir au théâtre, les personnes riches, les seules à pouvoir accéder aux représentations théâtrales, venaient en calèche. Les comédiens, tellement stressés avant la représentation, se souhaitaient mutuellement ”de grosses merdes”. En effet, plus il y avait de calèches devant le théâtre, plus il y avait du monde dans la salle, et du beau monde ! Par conséquent, plus il y avait de monde, plus il y avait de chances de retrouver des tas de crottin de cheval devant le théâtre !

Puis nous nous sommes rendus dans la réserve des costumes renfermant des trésors de robes, de tenues, de couleurs, de velours, de taffetas, de broderies … Dernière escale : l’atelier des couturières du TNB. Leur travail est actuellement dédié à Cyrano. Ainsi nous avons découvert les croquis et patrons qui font appel aux talents des couturières pour réaliser manteaux, chapeaux …

Merci à la direction du TNB, puis à Patrick Aillet et Elsa, et à Dominique Pitoiset de nous avoir permis d’assister à cette répétition de Cyrano et de nous avoir enchanté par tous ces lieux et ces belles histoires.

> Retrouvez le reportage vidéo de la visite 2011

 

Share:
Régis Le Guennec

Régis Le Guennec

Directeur et fondateur de l'agence MBA.